Informations Météo

Les dernières informations météo avec le flux RSS de La Chaîne Météo ☀ La meilleure info météo ☁ PREVISIONS METEO GRATUITES A 15 jours sur la France, l'Europe, le Monde, l'Outremer, la Montagne, la Plage - Toute l'actualité - Les vidéos - La communauté météo avec ses correspondants locaux
  1. Dans un contexte météorologique de plus en plus agité, où des perturbations et dépressions actives traverseront l’hexagone d’ouest en est ces prochains jours, plusieurs forts coups de vent vont se succéder avec des rafales localement tempétueuses. Mercredi, un premier lconcernera l’ouest du massif pyrénéen et les régions qui s’étendent du sud du Massif central à l’ouest de la région Rhône-Alpes puis en remontant vers le Val de Saône. Il précédera un autre coup de vent lié à la dépression Gaetan qui touchera, entre mercredi après-midi et jeudi matin, les régions du sud de la Bretagne aux Ardennes en passant par la Normandie, les Hauts-de-France, la Picardie et l’Ile-de-France. Jeudi, le creusement rapide d'une autre dépression venant de l’Atlantique générera un autre fort coup de vent entre le Centre-Ouest et l’Auvergne avec une remontée possible vers le Nord-Est. Ces épisodes seront suivis d’un autre coup de vent sur la moitié sud samedi. Ce dernier pourrait être plus important et s’approcher d’un risque de tempête. Au cours de ces épisodes entre mercredi et jeudi matin, on attend : des rafales tempétueuses jusqu’à 150 km/h sur les hauts reliefs de l’ouest du massif pyrénéen. des rafales entre 80 et 100 km/h du sud du Massif central au Val de Saône, avec des pointes maximales pouvant atteindre 110 à 120 km/h sur les reliefs et secteurs les plus exposés aux vents de sud. des rafales entre 70 et 90 km/h du sud de la Bretagne aux Ardennes en passant par l’Ile-de-France et les régions plus au nord, avec des pointes possibles jusqu’à 100 km/h sur les zones de collines et de plateaux là aussi les plus exposées aux vents de sud à sud-ouest. Cette période doit inciter à la prudence. La fréquence des vents violents fragilisera les arbres et augmentera le risque de chutes, notamment sur les chaussées et les axes de circulation.
  2. Après un début de semaine calme et marqué par un redoux avec un soleil dominant sur de nombreuses régions, le temps se dégrade nettement entre mercredi et samedi, sous l'influence d'un régime sud-ouest perturbé. Coups de vent, passages pluvieux actifs, probabilité élevée d’inondations et hausse du risque d’avalanches marqueront la seconde partie de la semaine. Pour vous aider dans vos décisions, voici la chronologie et les faits marquants de cette semaine.
  3. A l'image de la fin de semaine, la météo restera très perturbée et agitée pour ce prochain week-end des 23 et 24 janvier. Si la fiabilité est bonne dans les grandes lignes pour voir la persistance d'un courant d'ouest perturbé, il reste des incertitudes dans la trajectoire d'une nouvelle dépression qui pourrait balayer la France entre samedi et dimanche.
  4. Une période beaucoup plus agitée s’ouvre à partir de ce mercredi avec deux forts coups de vent en perspective ce mercredi mais une douceur généralisée.
  5. Aujourd’hui, ce troisième lundi du mois de janvier, correspondrait au jour le plus déprimant de l’année. Selon un psychologue, ce jour serait particulièrement difficile à vivre et la météo n’y serait pas étrangère. Décryptage.
  6. Voila le bilan des chutes de neige de samedi dans le nord, qui se sont prolongées dans la nuit de samedi à dimanche en Bourgogne et sur l'Auvergne-Rhône-Alpes.
  7. Les chutes de neige actuelles sur Paris n'ont rien à voir en terme d'épaisseur au record enregistré le 3 mars 1946 où près de 40 cm de neige paralysaient la capitale. Retour sur cet événement historique !
  8. Chaque jeudi, la tendance météo à 4 semaines est actualisée. Cette dernière présente le scénario météo le plus probable pour ces quatre prochaines semaines, jusqu'au 14 février.
  9. Le sel est la solution la plus utilisée pour faire fondre la neige et la glace accumulées sur les chaussées. Des façons de faire précises entourent l'usage du sel et des moyens mis e oeuvre pour dégager les axes routiers.
  10. L'actualisation des prévisions saisonnières est valable pour la suite de l'hiver et le printemps en France métropolitaine et en Europe (trimestre février, mars et avril). Ces prévisions mettent en évidence une tendance à long terme avec des températures légèrement supérieures aux moyennes (+0,5°C) et des précipitations globalement de saison, parfois un peu déficitaires.
  11. Une dépression d'origine subtropicale va remonter de Madère vers le sud de l'Espagne et la Méditerranée en fin de semaine. En se heurtant de l'air beaucoup plus froid, des chutes de neige abondantes se produiront sur une large moitié nord de l'Espagne tandis que de fortes pluies orageuses toucheront la partie sud du pays.
  12. Depuis la fin décembre, la France a renoué avec un temps hivernal, sans excès mais assez durable. Les chutes de neige ont été abondantes à très basse altitude pendant la période des fêtes, puis plus espacées actuellement. Au vu des modèles numériques, cette tendance assez froide devrait perdurer en cette première quinzaine de janvier. Voici l'évolution attendue.
  13. Chaque mois, La Chaîne Météo revient sur les principales caractéristiques climatiques qui règnent à cette époque de l'année en France métropolitaine. Le mois de janvier est statistiquement le mois le plus froid en France, parfois marqué par des vagues de froid sévères. Il est aussi un mois de tempêtes et d’inondations, telle la crue centennale de la Seine en janvier 1910. Focus sur ce qui peut vous attendre durant ce mois en France.
  14. Depuis le début de l'année 2020, tous les mois ont connu des températures supérieures à la normale calculée sur la période 1981-2010, à l'exception du mois d'octobre légèrement plus frais (-0,5°C). Avec une température moyenne de 14,07°C l'année 2020 se retrouve au 1er rang des années les plus chaudes depuis 1900.
  15. Cette année 2020 restera comme l'année "sans hiver" dans l'hémisphère nord et comme celle des grands incendies de forêt. Les anomalies chaudes enregistrées en Sibérie ont marqué les esprits. Depuis l'été, le phénomène océanique La Nina est monté en puissance dans l'océan Pacifique. Ayant pour effet de faire baisser les températures planétaires, la Nina n'empêchera pas l'année 2020 de se classer, selon les données actuelles, en 2ème position des années les plus chaudes depuis 1900.
  16. Cette année 2020 qui s'achève restera atypique à plus d'un titre. D'abord en raison de la crise du coronavirus, la plus grave crise que le pays ait connu depuis la seconde guerre mondiale. Mais également en raison de la température moyenne enregistrée durant ces 12 derniers mois : 14°C, soit la température moyenne la plus élevée jamais enregistrée depuis 1900. Outre cette année historiquement chaude, les évènements météo ont également été nombreux depuis le mois de janvier. Retour sur les 6 principaux évènements que le pays a connu depuis janvier.
  17. La tempête Bella est à l'origine ce dimanche et demain lundi d'un temps très agité sur la plus grande partie de la France avec un épisode de vents très violents et d'une tempête de neige sur l'ouest de l'Auvergne et le sud des Alpes. Suivez en direct l'évolution de cette tempête.
  18. Hier, l'irruption d'air froid et instable en Méditerranée a provoqué de fortes averses sur la Côte d'Azur, avec des conséquences inattendues sur le paysage qui ont fait penser à un Noël enneigé... Bien évidemment ce n'était pas le cas ! Explication...
  19. Il y a 21 ans, deux tempêtes exceptionnelles ravageaient la France l'une après l'autre. La première, baptisée Lothar, a frappé les régions de la moitié nord le 26 décembre 1999, et la seconde, Martin, a balayé la moitié sud du territoire le 27. Cette concomitance de deux tempêtes successives d'une violence inédite leur a valu l'appellation de "tempêtes du siècle". Il s'agit de la catastrophe naturelle la plus meurtrière et la plus coûteuse en France métropolitaine.
  20. Ce Noël 2020 se caractérise par un temps assez froid alors que la fréquence des Noëls doux augmente de manière significative depuis le début des années 1990...